Lise Sourice et Marine Perin: Glass Lodge | - Campinas - Brazil

loading, please wait…

This webcam is temporarily off, or your browser do not support this format of webcam (Internet Explorer do not).

Cette webcam est provisoirement éteinte, ou votre navigateur n'est pas compatible avec ce format de webcam (c'est le cas de Internet Explorer).

Lise Sourice et Marine Perin

Glass Lodge

- Campinas - Brazil

lat.: -22.905560, long.: -47.060830

About the work

Cristal subliminal ou silice infraliminale, c'est une devinette peu nette... Parlons plutôt de lucarne parapsychique à la Twin Peaks. Une tanière en verre ou écrin sybillin, la boîte embète car simple un sens sans dessus dessous en ressort. On ne sait d'où, de qui, de pourquoi, de l'art ou du cochon, mais bon. Ceci dit l'image est claire, une caisse en verre, une lumière et rien de plus, voilà basta. Cette surprenante scène assénante époustouffle et déçoit jusqu'à ce qu'au travers du verre, survienne, ou pas, un cas.

Subliminal crystal or infraliminal silica, it’s an unclear riddle… Let’s talk about a parapsychiac skylight made in Twin Peaks. A glass den or sybillin case, the box annoys simply because an upside down direction comes out. We don’t know where, who, why, “art or pig”, oh well. That said, the picture is clear. A glass case, a light and nothing more, that’s all. This surprising scene blow your mind and disappoints until, through the glass, something arises, or not.

About the artist

Marine Perin
Née il y a un autre siècle, elle a l’âge de ma soeur et est de région parisienne. (autant dire de Paris mais ça l’agace de dire ça). Elle est très vielle et ça se voit (beaucoup) de déjà 22 ans (et toutes ses dents) . Elle est très grande aussi, bien plus que moi. Elle aime faire des vidéos poètiques et des photos de ville la nuit. Elle rêve de voiture et de clowns psychopathes, je pense qu’elle devrait consulter. Elle a aussi étudié l’animation mais pas celle qu’on fait avec les enfants. En fait, elle à fait deux prépas mais c’est pas tant utile de le savoir puisque maintenant elle est à l’ESAM. Elle est lente parce qu’elle prend son temps et on doit toujours l’attendre. Voilà... Aussi elle est très rigolote et conciliante, imaginative et philanthrope et ça c’est utile à savoir.

Born another century ago, she has the age of my sister and is from around Paris. (might as well says from Paris but then she gets mad). She’s very old, and it shows ( a lot), 22 years already. She’s very tall too, way more than me. She likes doing peotic videos and night city photography. She dreams of cars and psychopathtic clowns, She should consult. She also studied animation for 2 years, but it doesn’t matter because now she is in an art school. She’s slow because she takes her time and we always have to wait after her. There you go. Also she is realy funny and accommadating, imaginative and a philanthropist. And that is good to know.

Lise SOURICE
Né il y a peu au milieu des vaches, elle bouge sans cesse, parle à tout bout de champ et imagine sa maman tuer des dinosaures en rêve. Elle adore les jeux de mots, les poissons et Boris Vian. Plus quelque chose a l’air stupide et moche pour le reste du monde plus elle l’aime. D’où Jacky la mouche, son personnage déssiné et plus fidèle compagnon. Elle “vient de normandie ma gueule” où elle y a passé toute sa vie. Elle a accèdé à l’Esam directement après le lycée et fait un peu n’importe quoi, mais toujours cohérent, pertinant et fidèle à elle même. Vous voyez le tableau. La voici maintenant à vous proposer un son vous plongeant dans le surnaturelle et la peur de l’invisible. Sur-ce, bonne écoute.

Born not too long ago among cows, she “mooves”(moves, moo, get it?) all the time, talks too much, and dreams about her mom killing dinosaurs. She loves wordplay, fishs and Boris Vian. The more something sounds stupid and looks ugly for the rest of the world the more she loves it. Obviously her most beloved friend is Jacky the fly, her drawn character. She’s coming from Normandy, where she has lived there all her life. She’s entering our art school right after high school, and she’s messing around, but in the end it always makes sense, is detailed and stays true to herself. You get the picture. And now there she is, providing you with a sound about the surnatural and the fear of the invisible. Well then, enjoy.

ésam (Ecole Supérieure d'arts et Médias de Caen/Cherbourg)