Elisabeth Maya: The Whispering Hill | - Stavanger - Norway

loading, please wait…

This webcam is temporarily off, or your browser do not support this format of webcam (Internet Explorer do not).

Cette webcam est provisoirement éteinte, ou votre navigateur n'est pas compatible avec ce format de webcam (c'est le cas de Internet Explorer).

Elisabeth Maya

The Whispering Hill

- Stavanger - Norway

lat.: 58.970050, long.: 5.733320

About the work

La caméra que j’ai choisi filme un paysage dans le Rogaland ( une région située en Norvège).
Au fur et à mesure de l’écoute, les sons s’ajoutent, se superposent, deviennent de plus en plus forts pour créer une avalanche sonore. On imagine les arbres craquer, le vent souffler, les pierres dévaler la pente... De petits animaux peuvent se déplacer et laisser des traces dans la neige, des empreintes sur le sol.
Le bruit de l’eau est également présent: Stavanger (ville portuaire du Rogaland) est bordée par l’océan Atlantique. La région est également traversée par de nombreuses rivières (et lacs) où vivent truites, saumons, perches, brochets, anguilles... Les bruits que nous écoutons proviennent de cartons déchirés, de tiges de bois brisées, de mouchoirs froissés.... Ils sont parfois difficilement percevables et incitent l’auditeur à tendre l’oreille.

The camera shows a Rogaland’s landscape (a Norway region).
Bit by bit, during the listening, the sounds are added, superimposed. They become loudlier and loudlier to create a sound avalanche. We can imagine the trees cracks, the wind breathe, the stones which rush downhill the slope. Several animals could walk and leave tracks on the snow, marks on the ground.
The water sound is present too: Stavanger (a port city of Rogaland) is closed Atlantic Ocean. The region is also crossed by many rivers (and lakes) where live trouts, salmons, perchs, pikes, eels... The listening noises arise from ripped cardboards, broken rod wood, creased tissues... They sometimes are perceived and encourage the listener to pay attention to the sounds.

About the artist

Elisabeth Maya (22 ans)
Elève de l’ESAM (Ecole Supérieure des Arts et Média) en deuxième année art.
Les thèmes de la nature et de l’appropriation de l’espace m’intéressent.
J’apprécie la gravure, la lithographie, le travail du bois, la céramique... Lors de mon année passée à Beauvais (à l’Ecole d’Art du Beauvaisis), j’ai découvert le travail de Violaine Lochu. Dans l’une de ses performances, intitulée «Hybird », elle reproduit à l’oral les chants de différents oiseaux. Cette artiste enregistre également les voix de personnes qu’elle rencontre lors de ses voyages.
Je trouve que son oeuvre fait écho à notre travail de prise de son et de mixage: les paroles qu’elle capte sont superposées, mises bout à bout. La piste sonore (destinée au paysage filmé dans le Rogaland) semble seulement habiter l’intérieur du cadre délimité par la caméra. Bien que le temps et les saisons changent, le décors reste le même. Les bruits enregistrés en intérieur sont maintenant emprisonnés dans un extérieur.

Elisabeth Maya ( 22 years old)
I’m an ESAM student (Ecole Supérieure des Arts et Média, Caen) in second year (art option). The nature and space theme ( abandonned home space, old and ruined space...) are tempting me.
I enjoy lot of techniques like engraving, lithography, wood, ceramic... During my preparatory year in Beauvais ( in Ecole d’Art du Beauvaisis), I discovered the Violaine Lochu work. In one of her performances, called « Hybird », she reproduces different birds songs with her voice. This artist records the voices of lot of persons she meets during her travels. I think that her work looks like to our researchs : the speaking she burns are overlapping, put end to end. The sound track seems to reside into a frame delimited by the camera. The seasons and the time change but the setting is still the same. The noises recorded inside are from now imprisonned outside.

ésam (Ecole Supérieure d'arts et Médias de Caen/Cherbourg)